Site officiel de la ville d’Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne)
retrecir le texte
agrandir le texte
|
imprimer cet article
|
envoyer cet article à un ami
|
flux rss du site
|
Partager
Vous êtes dans : 
  • article precedent
    Ferme Pereire
    article suivant
  • Héritage direct du Second Empire, la Ferme Pereire est incontestablement le monument le plus marquant de notre ville du fait de son architecture originale. Au début des annés 2000, sous l’impulsion de Jean-François ONETO, maire d’Ozoir-la-Ferrière, la Ferme est devenue le lieu emblématique de la culture à Ozoir-la-Ferrière… Des racines et des ailes !

  • La Ferme Pereire hier…

    Sous le Second Empire, Napoléon III souhaita dynamiser l’agriculture, améliorer la qualité des semences et des cheptels, et développer de nouvelles techniques. De nombreuses fermes modèles furent construites pour mettre en application ces méthodes agricoles novatrices. Parmi elles, la ferme modèle d’Armainvilliers, dite aujourd’hui Ferme Pereire, du nom du célèbre banquier fondateur du Crédit mobilier et rival des Rothschild, fut édifiée au lieu-dit La Belle Croix, en 1862.

    Elle offrait une très bonne rentabilité, employait de nombreux journaliers et saisonniers, et ses méthodes novatrices ont perduré jusqu’au dernier exploitant, Rémy Doutrelant, décédé en 1950. Hélène, son épouse, continua à diriger la ferme avec l’aide de ses enfants jusqu’en 1970. Ensuite, elle fut rachetée par plusieurs propriétaires, puis revendue à la Municipalité en 1989.

    Sous le mandat de Jacques Giraud (maire de 1983 à 1995), la restauration extérieure fut conduite par Olivier de Bergevin, architecte des Bâtiments de France, et par les services techniques municipaux. Après une étude approfondie, la ferme fut inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1992. Un des matériaux n’existant plus, les travaux respectèrent du mieux possible le caractère originel des lieux. Les parties en brique furent réalisées en trompe-l’oeil. En revanche, les tuiles anciennes furent conservées et reliées entre elles afin d’assurer leur stabilité.

    Dès l’établissement du projet, il avait été envisagé d’aménager l’aile située à l’Est afin d’y accueillir le Conservatoire Municipal Maurice Ravel. Ce sera chose faite en 2000.

    … et aujourd’hui

    Pendant plusieurs mois, c’est dans la partie centrale de la ferme que les ouvriers ont travaillé sans relâche afin de modifier l’intérieur du bâtiment appartenant au patrimoine historique tout en conservant l’intérieur intact.

    Comme l’a souhaité Jean-François ONETO, le Centre d’Exposition Artistique et Littéraire a été aménagé au sein du corps de ferme. Ils est ainsi aujourd’hui composé de différents espaces :

    • Une salle de séminaire de 131m2 avec une capacité d’accueil de 40 personnes (Possibilité de location à la journée)

    • Une salle d’exposition de 192m2 avec sa mezzanine de 109 m2 (Possibilité de location pour des expositions privées, showroom) • Un café littéraire de 150m2 au sein duquel sont organisées des conférences débats, des dédicaces, des soirées à thème, des animations enfants (après-midis magie, lecture de contes), des ateliers (scrapbooking…)

    Coordonnées :
    Centre d’Exposition Artistique et Littéraire,
    Ferme Pereire, avenue Érasme, 77330 Ozoir-la-Ferrière.
    Renseignements au 01 64 43 55 15 - Fax : 01 64 43 55 16