Site officiel de la ville d’Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne)
retrecir le texte
agrandir le texte
|
imprimer cet article
|
envoyer cet article à un ami
|
flux rss du site
|
Partager
  • article precedent
    La gestion différenciée
    article suivant
  • Qu’est ce que la gestion différenciée ?

    C’est une gestion qui s’adapte à chaque espace vert, en fonction de leur utilisation et de leur localisation dans la commune. Elle permet de mieux répartir les ressources d’entretien des espaces verts au profit d’un triple avantage

  • -  Ecologique : des actions favorables à la biodiversité, respectueuses de l’environnement et de la santé
    -  Economique : réduction de la consommation d’eau et de produits chimiques, réduction des surfaces tondues régulièrement
    -  Social : aménagements adaptés à l’utilisation des habitants

    Un plan de gestion différenciée s’élabore en deux principales étapes :
    -  Un inventaire quantitatif et qualitatif, afin de connaitre précisément le mode d’entretien actuel, et de dégager les potentialités de chaque espace public
    -  L’attribution de codes et de prescriptions d’entretien. Il s’agit de traduire les objectifs fixés en un classement des espaces publics à partir des inventaires selon l’image et le rendu souhaité. Le classement entend définir une répartition des espaces verts suivant un entretien basé sur différents critères.

    Dorénavant, vous trouverez de plus en plus sur votre commune…

    -  De prairies fleuries et des prairies de fauche

    Fauchés 1 à 2 fois par an, les prés fleuris et les prairies de fauche sont des aménagements favorables à la biodiversité qui constituent une alternative intéressante par rapport au gazon, dans les zones peu fréquentées par le public. Les prairies fleuries sont souvent appréciées pour leurs floraisons hautes en couleurs.

    -  Une tonte différenciée

    Le fait de varier les hauteurs et la fréquence de tonte permet de concilier les différents usages des gazons et pelouses en faveur de la biodiversité. De cette façon, on peut délimiter un chemin, tondu chaque semaine très court (5cm), entouré d’une zone plus récréative tondue un peu plus haut (7cm), elle-même entourée d’une zone peu fréquentée, où l’herbe n’est tondue que toutes les 3 semaines. Un espace plus naturel ne doit pas être considéré comme un espace « négligé ».

    Une invitation à la tolérance

    La diminution de l’utilisation de désherbants chimiques nécessite plus de temps aux agents de la ville. Soyons tolérants, ces herbes seront bientôt enlevées !