Solidarité : maladie Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est un sujet difficile. Conscients de cette réalité, Jean-François ONETO, maire d’Ozoir-la-Ferrière, et la Municipalité ont créé une commission afin d’informer et d’accompagner au mieux les Ozoiriens.

Les trois membres de la commission Alzheimer vous attendent. Une question d’ordre pratique, un conseil, une écoute…ou encore si vous traversez des moments de découragement, de détresse; la permanence peut vous aider et vous guider.

Une permanence sur la maladie Alzheimer est à votre disposition les 1er lundis de chaque mois

au Pôle social, 8 avenue Édouard Gourdon (en cas de lundi férié, la permanence est automatiquement décalée au lundi suivant).
Il est également possible de prendre rendez-vous pour une date à votre convenance au : 01 64 43 35 12.

Sous l’impulsion de Jean-François ONETO, maire d’Ozoir-la-Ferrière, et en collaboration avec la Croix Rouge, la Ville propose sa halte répit Alzheimer.

Le principe : les aidants confient leur parent malade, une demi-journée, à des bénévoles spécialistes. Installées au coeur de la Résidence pour Personnes Âgées, la halte répit est un endroit sécurisé et accueillant.

Rompre la monotonie et l’isolement

Mise en place et inaugurée en décembre 2013 par Jean-François ONETO, maire d’Ozoir-la-Ferrière, la halte-répit Alzheimer accueille ses premiers patients. Six personnes y viennent maintenant régulièrement. Nous les avons rencontrées, le 24 janvier 2014 ainsi que les membres de l’équipe de bénévoles de la Croix Rouge qui les reçoivent, deux après-midi par mois à la Résidence des Personnes Âgées (RPA).

« La formation que nous avons reçue, nous dit Éva, responsable de l’équipe d’accueil et professionnelle de la santé, était de très bonne qualité ». « Nous » ce sont Marie-Hélène, Jacqueline, Véronique, Mathilde, Bruno et Bernadette, les bénévoles qui se relaient pour les deux demi-journées, le jeudi alternant avec le vendredi. Une formation spécifique de deux jours, auprès de la Croix Rouge, leur a été dispensée. L’intérêt de leur présence auprès des malades est souvent lié à une expérience personnelle avec des proches eux-mêmes atteints, et pour tous, l’échange est au cœur de leur engagement.

L’une des personnes fréquentant la halte-répit, Jeanne , vit depuis trente ans à Ozoir-la-Ferrière. Désormais seule, c’est sa fille qui a entendu parler de la halte et lui a conseillé de s’y rendre. Pendant le goûter, elle explique : « Je viens pour éviter la monotonie, ne pas rester devant la télévision toute la journée et surtout rencontrer d’autres personnes. Je ne peux plus participer à la gymnastique volontaire. Ici, j’aime bien l’ambiance, la résidence est bien décorée. J’espère que cela va durer ! ».

Marcelle et Jean, mariés depuis soixante ans, viennent ensemble et aussi à pied, mais le chemin est plus court : ils habitent juste à côté ! « La résidence est très bien tenue. Elle est propre et le personnel est très gentil. Nous avons découvert la résidence presque par hasard, en poussant la porte. Depuis, nous venons déjeuner tous les midis et nous avons découvert la halte répit. C’est notre première fois, nous apprécions d’être ainsi accompagnés. « Parmi les activités proposés, c’est le chant que Marcelle a bien apprécié, moi, il vaut mieux que je m’abstienne ! » nous a confié Jean.

Hôtel de Ville

Intercommunalité

Ville d’Ozoir-la-Ferrière © 2021.
Tous les droits sont réservés